Clavecin français 2 claviers (« Taskin »)

Élégant instrument, réalisé par Jean-Michel Chabloz, avec piètement Louis XVI, peinte, ainsi que la caisse, dans un rouge lumineux, rehaussé de dorures. (Photo P.-A. Beffa)

Clavecin à deux claviers, d’après un instrument historique français réalisé par Pascal Taskin en 1769 (conservé dans une collection privée à Edimbourg), et décoré d’une peinture de couvercle

Cet instrument a été réalisé par Jean-Michel Chabloz, facteur de clavecins à Mannens (Fribourg), dans son atelier d’alors, à Château-d’Oex. Il a été achevé et m’a été livré en août 2004.
Sa sonorité est caractérisée par une couleur à la fois chatoyante et claire, dans le style des instruments français du XVIIIe siècle. Une sonorité magnifique, une longue résonance des notes, des graves somptueux et chauds, des aigus cristallins. Aucune dureté, aucun excès de brillance: une superbe réussite !

Il offre un jeu de 8 pieds sur chaque clavier et un jeu de 4 pieds au clavier inférieur. Les 2 claviers peuvent être accouplés, et on peut enclencher un jeu de luth sur le 8 pieds du clavier inférieur (un des plus beaux jeux de luth jamais entendu). L’étendue des claviers est de 5 octaves (de fa-fa); l’instrument est transposable aux diapasons à 415 et 440 hertz.

La décoration de la caisse, magnifique, chaude et vive, et le piétement, sont de style Louis XVI (le roi en titre à l’époque de la fabrication de l’original historique, dont le meuble est en …Louis XV): couleur d’un rouge lumineux à l’extérieur et sur le piètement, soulignée par des filets dorés et des dorures sur les moulures et les canelures des pieds; couleur grise légèrement marbrée avec filet doré à l’intérieur de l’instrument.  Banquette du même style, à hauteur réglable.

En 2007, l’intérieur du couvercle a été rehaussé par la réalisation d’une magnifique peinture à l’huile, composition créée dans le style de la peinture française de l’époque de l’instrument original, par Elisabetta Lanzoni, peintre à Ravenne et restauratrice de tableaux et de fresques anciennes.