La Goulue, les goulus

Une maison autour de la musique

Lorsque nous avons construit notre maison, nous ne voulions pas nous replier dans un cocon, mais plutôt aménager un lieu de rencontres autour de la musique. N’ayant pas d’enfants, nous avons renoncé aux cloisons, laissant presque toute la maison ouverte en un vaste espace sur 2 étages…

Nous pensions proposer notre salon pour des auditions d’élèves, collaborer avec les écoles de musique de la région, prendre contact avec de jeunes artistes, etc. Ainsi, peu à peu, s’est dessiné le destin des Concerts à La Goulue, même si les projets initiaux ne se sont pas tous réalisés…

Françoise a investi l’étage supérieur pour y développer son enseignement musical. Une collaboration avec les Veillées à la maison de la région Vevey-Montreux s’est mise en place. Nous leur mettons par ailleurs à disposition une page sur notre site pour en présenter le concept, ainsi qu’un agenda des prochaines « Veillées ». Nous accueillons en moyenne une veillée par année.

L’agenda des activités à La Goulue s’est ainsi étoffé d’année en année.

Les Goulus

Françoise Cap-Beffa

Françoise Cap-Beffa a consacré le plus clair de sa vie à pratiquer la musique, mais aussi à développer un enseignement musical très personnalisé, d’abord dans le cadre d’une école de musique créée par Gérald Gorgerat, à Lausanne et à Romanel. Le concept vise à offrir aux élèves la possibilité de jouer ensemble quel que soit leur niveau musical au départ, et l’apprentissage des divers instruments enseignés se fait selon une pédagogie particulière.

Françoise y ajoute son goût pour l’association des arts, avec une approche qui ajoute au seul enseignement de l’initiation musicale ou des divers instruments, une association avec des éléments de culture artistique et musicale autour des musiques abordées.

Après une longue période d’enseignement dans le cadre de l’école de musique de Gérald Gorgerat, puis plus brièvement dans quelques autres écoles de musique, Françoise a rassemblé tout son enseignement à La Goulue, où elle peut développer ses idées pédagogiques en toute indépendance.

Depuis peu, Françoise a cessé son enseignement, ayant décidé de « prendre sa retraite », une retraite bien méritée après une longue période d’enseignement musical. Toutefois, elle poursuit diverses autres activités musicales.

Pierre-Alain Beffa

Pierre-Alain Beffa, quant à lui, a orienté sa vie dans de multiples directions, de nombreux centres d’intérêt… Curieux de tout, il a eu quelque peine au départ à définir quelle orientation donner à sa carrière professionnelle: se lancer dans une carrière de musicien professionnel, poussé par quelques proches ? Il y a renoncé. Une carrière d’enseignant ? Il en a suivi la formation, pour enseigner la musique, l’histoire, la géographie et le français au niveau secondaire, mais après une très brève expérience pratique, il a également renoncé à cette voie. Ses passions pour l’histoire et l’archéologie l’ont également amené à envisager une carrière dans ce domaine, mais la perspective de la difficulté à pouvoir vivre matériellement de cette passion l’a poussé à garder ce sujet parmi ses …passions nombreuses sans en faire une profession.

Finalement, il s’est décidé a embrasser la profession de bibliothécaire, qu’il pratique depuis près de 27 ans maintenant, avec grand intérêt. À côté de cette « base » solide, il continue à alimenter sa passion musicale en pratiquant d’abord les instruments à clavier, successivement le piano, l’orgue puis le clavecin, puis en pratiquant depuis plus de 30 ans la direction chorale et un peu de chant et de scène musicale, à l’occasion d’opportunités ponctuelles.

Sa passion pour …communiquer ses passions aux autres s’est entre autre matérialisée lors de la construction de notre maison, avec la mise sur pieds des « Concerts à La Goulue », mais aussi avec la direction chorale, notamment celle de l' »Ensemble Vocal du Chablais », qu’il a dirigé pendant plus de 13 ans, et cela sans compter ses passions non-musicales: l’observation de la nature, la marche, la cueillette des champignons, mais aussi le suivi de l’actualité mondiale, l’intérêt à mieux connaître nos semblables et à tenter de comprendre comment évolue l’humanité, sous toutes ses facettes: -> L’envie de retrouver le concept d' »honnête homme », né à la Renaissance et s’étant épanoui lors du Siècle des Lumières: être un « généraliste », accumuler des connaissances dans autant de domaines que possible pour avoir une vision d’ensemble des choses, plutôt de s' »hyper-spécialiser » dans un ou deux domaines uniquement.

Cette attitude s’applique également à son approche de la musique: acquisition (empirique) de connaissances, pratiques musicales diversifiées, rencontres avec des musiciens, participations à des stages, écoute intensive de concerts et d’enregistrements musicaux, etc.

Les activités à La Goulue, maintenant

Les « Concerts à La Goulue »

Les concerts ont lieu au rez-de-chaussée, où se trouvent les instruments de musique à claviers, autour desquels nous réunissons artistes et mélomanes.

Nous souhaitons offrir un tremplin à des artistes peu connus (notamment des jeunes qui ont besoin de se lancer), mais aussi faire découvrir des musiques, des répertoires peu familiers au « grand public », voire encore créer des événements musicaux particuliers. Les instruments à clavier, bien que « non obligatoires », sont au coeur de la programmation musicale.

Contexte et ambiance: Chaleur et convivialité des hôtes et du lieu, suppression des barrières entre les artistes et le public, proximité de la musique, bonne accoustique, sèche mais précise (on entend bien de partout, on est partout …tout près), voici les spécificités de ces concerts. « La Goulue », c’est un autre espace musical que les grandes salles de concerts; c’est également une manière de ressusciter, en version moderne et décloisonnée (foin des tenues de soirées et autres flûtes de champagne…), l’idée de la « musique de salon », musique exécutée dans un cadre plus intimiste.

Les concerts se terminent toujours par une opportunité de rencontres entre le public et les artistes, autour d’un verre et de quelques denrées à grignoter.

Vu l’exiguité du lieu (capacité maximale de 80 places, mais confort assuré jusqu’à 50-60 personnes) et nos recettes qui se limitent aux entrées et aux cotisations et dons récoltés par une Association de soutien aux « Concerts à La Goulue », nous avons dès le départ décidé de payer nous-même tous les frais d’organisation des concerts, de manière à pouvoir consacrer toutes les recettes aux seuls artistes.

Bienvenue donc aux « Concerts à La Goulue » !

Nous vous invitons toutes et tous à venir nous rejoindre à « La Goulue »: vous y ferez à chaque fois une découverte, à un titre ou à un autre. Ceux qui y sont venus une fois y reviennent toujours un jour ou l’autre… À quand votre tour ?

Pour connaître les dates et contenus des concerts, veuillez consulter l' »Agenda des concerts« .

Vous pouvez également lire les compte-rendus des derniers concerts dans la rubrique « 15 ans de concerts… »

Intéressés ? Pour plus de renseignements ou pour faire partie de notre fichier et être informés régulièrement de nos concerts, envoyez un courriel à beffa[at]lagoulue.net., ou utilisez le « formulaire de contact » dans la rubrique du même nom.

Si vous souhaitez retrouver trace de nos concerts dans le cadre de toutes les festivités en francophonie, consultez le site « Sympaphonie ».

Les Veillées à la maison

Dès les débuts de La Goulue, nous avons été en contact avec un groupe de personnes qui organisait des « Veillées à la maison ». Leur but ? Recréer un peu l’atmosphère des veillées d’autrefois, avec un petit groupe de gens réunis en soirée autour d’une bougie, « chez quelqu’un »; des invités présentant qui un parcours personnel, qui un témoignage, un thème, un sujet de réflexion, un métier, etc. Les Veillées à la maison sont ouvertes à toutes et tous, sans restrictions.

Le déroulement d’une veillée ? D’abord le pic-nique de partage pour rassembler les gens, dès 19 h., puis le ou les invités présentent brièvement le sujet de la soirée, dès 20h. 30, pour laisser finalement la place aux participants qui souhaitent poser des questions et prolonger la présentation initiale.

Ce concept avait été imaginé au départ par l’animateur Mike Ingle et par Gérald Rion, puis le duo s’est étoffé pour devenir une équipe qui s’intitule « L’Atelier des Veillées à la maison », groupe qui choisit intervenants et sujets, ainsi que les lieux que les gens de la région de Vevey et Montreux veulent bien mettre à la disposition des Veillées. Ainsi, on se retrouve toujours « chez quelqu’un », dans un logement familial, et non dans des salles de conférences et autres lieux de spectacles. La Goulue fait partie de ces lieux d’accueil et a accepté d’héberger sur son site Internet une page présentant les Veillées et l’agenda des prochaines veillées.

Dans la rubrique « Veillées à la maison » de notre site Internet, vous trouverez l' »Agenda » des prochaines veillées déjà programmées.

D’autres activités à La Goulue ?

Des tas, mais plus ponctuelles, qu’on ne détaillera donc pas ici.
Les Goulus sont également impliqués, individuellement ou en couple, à diverses activités humanitaires, artistiques ou culturelles, qui n’ont toutefois pas lieu à La Goulue même. Certaines d’entre elles sont mentionnées sur notre site Internet.

Et pour rappel enfin: « La Goulue », c’est également plus simplement notre « chez nous », notre maison, dans laquelle, tout le temps où il n’y a ni cours ni concerts ni autres rencontres particulières, nous vivons le plus normalement du monde notre vie privée !