Agenda des concerts

2021
Mai

Léonard Schick, jeune claveciniste-organiste lausannois, a étudié le clavecin à Lausanne et à Bâle et prépare actuellement un master en orgue à Bâle également, auprès de la Schola Cantorum Basiliensis. Il a étudié auprès des plus grands spécialistes des instruments à clavier, s’étant également consacré à l’improvisation.

Léonard Schick

Il nous proposera un programme dont le “noyau” sera une série d’oeuvres du grand compositeur du XVIIe siècle Johann Jacob Froberger. Ces oeuvres seront entourées de pièces de William Byrd, Girolamo Frescobaldi et Louis Couperin.

Juin

Les amis, que diriez-vous si nous nous offrions une promenade musicale à travers le siècle… Bien sûr, le XXe, quel autre ? Mais qui pourrait bien nous offrir cette petite gâterie rare ? Ben la Compagnie des Singes, bien sûr, au travers d’un petit spectacle musical, fruit d’une exploration des innombrables perles de chansons ayant presque toutes sombré dans l’oubli, mais bien injustement, on vous l’assure ! Oh, il y aura quand-même moyen de retrouver quelques connues… Et comptez pas sur moi pour vous dévoiler les titres: faut venir, et ils vous feront découvrir tout ça mieux qu’une liste de chansons, pi faut pas effeuiller la belle, vous la découvrirez à La Goulue sous ses plus beaux atours, je ne vous dit que ça…

Ah oui: la Compagnie des Singes, Kesako ? Une fameuse bande de copains, qui poussent méchamment bien la chansonnette, avec force gags, petites anecdotes et clins d’oeil divers. OK, vous voulez la liste des potes, ben la voilà: en tout bien tout honneur, la dame d’abord: Claudine Berthet la tendre, puis Frank Arnaudon, qui, outre chanter, met en scène le tout. Puis Frank Michaux bien sûr, et last but not least: Paul Kapp, sans le piano duquel les chansons seraient bien à nu, et qui mitonne des petits bijoux d’arrangements.

La Compagnie des Singes

Donc plongée dans le Paris des cabarets et autres petits théâtres et salles de concerts plus ou moins importantes… mais surtout les cabarets: c’est dans ces lieux mythiques que se découvrait surtout la musique…

Alors, vous venez ? Allez, voilà qui va vous faire oublier le blues du covid et retrouver un peu de chaleur humaine; masque ou pas, il n’y en aura ni sur vos oreilles, ni dans votre coeur, et vous rirez de bon coeur, même masqué-e-s ! Les singes, de toute façon, sauront vous démasquer…

Réservez, le nombre de places est toujours limité à 20, ce sera vite complet, et les premiers annoncés seront les premiers servis, bien sûr…

Juillet

L’Ensemble Mnemusik, constitué par la soprano Rhaissa Cerqueira et le théorbiste Daniel Morais, offre une vaste palette de musiques des XVIIe et XVIIIe siècles. Ils nous interpréteront un programme musical intitulé “O quanti Fiori”, composé de cantates italiennes du XVIIe siècle, programme léger et varié construit autour de danses et de contes amoureux très populaires de leur temps. On pourra entendre des cantates de Monteverdi, Kapsberger, Sigismondo d’India, Frescobaldi, Merula, Sances et Barbara Strozzi.

Lire la suite…

Novembre

Cet excellent trio composé de Layla Ramezan, piano; Valérie Bernard, violon/alto; Blaise Ubaldini, clarinette, des “régionaux de l’étape” qui gravitent volontiers autour de l'”Oriental” à Vevey, donne dans l’originalité et …la facétie… L’originalité se traduira par un programme autour du thème De Budapest à Yerevan, avec compositions issues de thèmes folkloriques. Le voyage part d’Arménie, avec un petit crochet par l’Iran et par la Turquie, puis la mer Égée sera traversée pour faire une nouvelle escale en Grèce, puis “monter” en Hongrie, terminus du périple musical !

Lire la suite…